Pagayer en Laponie 14. Retour au bercail

JOUR 17 – 18.08
_______________

Les 4 réveils sonnent à l’unisson et résonnent dans le camping de Tromsø. Il est 4h du matin. Nous avons 45 minutes pour démonter le camp et déguerpir pour choper le bus de 6h15 à Tromsø centre. La troupe s’agite, dans le brouillard. Nous partons à jeun, parcourir les 4 km qui nous séparent du départ. C’est éprouvant mais notre paquetage s’est allégé par rapport à l’aller. Nous arrivons en avance à l’arrêt de bus et profitons d’une accalmie de pluie pour prendre notre petit-déjeuner et déguster les excellents porridges du café Smørtorget!

6h, le bus arrive sur la place centrale. On embarque. C’est parti pour 4h de route vers Narvik. C’est le moment de faire nos adieux à la belle ville de Tromsø.

Arrivés à Narvik, il fait grand beau temps. Nous nous débarrassons de nos 4 couches de polaires! Nous nous installons sur les tables extérieures de la gare de Narvik pour faire chauffer du café et prendre un brunch à base de sandwichs frais du café Smørtorget et de bon pain aux graines confectionné par Jonas et Coralie la veille.
Pagayer en Laponie Pagayer en Laponie Pagayer en Laponie Pagayer en Laponie Pagayer en LaponieLe train couchette entre en gare, nous embarquons à 12h40, direction Stockholm. On pourrait nous comparer à des loques fumées, vidées de leurs énergies vitales, puant le feu de bois. Chacun  de nous trouve un coin confortable. Certains font la sieste, d’autres lisent quelques lignes, d’autres admirent une dernière fois les paysages scandinaves. 16h, pause gouter. Nous guettons chaque appel du contrôleur par peur d’entendre à nouveau les mots : « technical problem… bus … change… ». Les lemmings survivants paranos.
Je profite de ma dernière barre de batterie pour photographier le panorama que nous offre cette fantastique ligne de train scandinave.  J’immortalise ce trajet ensoleillé avec vue sur les flords.
Pagayer en Laponie Pagayer en LaponiePagayer en LaponieNous n’oublierons jamais les moments vécus dans ces trains métalliques. Dommage que ma quatrième et dernière batterie me lâche maintenant. J’essaye de photographier un maximum d’instants de vie. Nos lectures, nos siestes, nos couloirs étroits et sans fin et nos missions dignes des plus grands agents. Aujourd’hui: « Votre mission si vous l’acceptez: voler un maximum de briquette d’eau Vatten sans jamais poser le pied à terre et sans jamais se faire prendre ».
Pagayer en Laponie Pagayer en Laponie Pagayer en Laponie Pagayer en Laponie

Voilà. Ma dernière batterie est morte. Je termine mon reportage photo par la mission Vatten accomplie avec succès. Il est maintenant temps de rejoindre nos doux couchages. Une nuit agitée pour ma part avec 2 angoisses nocturnes hilarantes, surement dues au trop plein de confort!


JOUR 18 – 19.08
_______________

Les deux cabines se réveillent doucement. Il est 8h. C’est le dernier petit-déjeuner commun de la team des lemmings. En effet, Thomas et Jonas nous quittent à Stockholm, pour visiter la ville quelques jours. Ça valait bien une petite illustration.
Pagayer en LaponieLe train arrive en gare de Stockholm à 9h30, sans technical problem, sans retard ! C’est l’heure des adieux.

Les 3/4 de la team Norvège rejoint le quai 12a et monte dans le train de 10h21 direction Koebenhavn. Le repas de midi est composé à 100% de graisses saturées : saucisson, Babibel… Un couple installé à coté de nous me tapote l’épaule et me propose un sachet de fruits frais! Comme s’ils avaient lu dans nos pensées, les fruits et légumes frais sont notre plus grande carence! Ça doit se lire sur nos visages que les vitamines ne font plus partie de notre régime alimentaire depuis longtemps… J’accepte volontiers son sachet contenant 2 pêches jaunes et 1 banane que je m’empresse de diviser en 6 parts. QUEL BONHEUR POUR LES PAPILLES! Un aliment frais et juteux miaam!

Arrivée à Koebenhavn à 15h32. Nous avons 3h à tuer au Danemark avant notre prochaine correspondance. Nous passons le temps dans un café près de la gare (cher et mauvais, mais avec des toilettes classieuses et gratuites). Avant le départ nous nous rendons encore dans un market pour acheter de quoi tartiner nos Wasa, autre que du saucisson et du Babibel car la saturation est proche!

Le train direction Offenburg part à 18h46, c’est un très grand train couchette allant jusqu’à Amsterdam et Prague! Il ne faudra pas louper la sortie! Nous rejoignons notre couchette 6 places et nous installons pour notre dernière soirée entre lemmings. Bizarrement nous ne trouvons pas le sommeil, comme si l’appréhension de se quitter était palpable, on s’enjaille, on s’embête, on se taquine, on tente des plans foireux comme fabriquer un hamac entre les couchettes, on entame des batailles de polochons…

Nous veillons tard jusqu’à ce que Morphée vienne s’occuper de nous. Demain matin nos réveils sonneront à 8h, nous prendrons notre DERNIER train…

 

JOUR 19 – 20.08
_________________

Les correspondances se déroulent sans problème. Nous arrivons à 9h à Offenburg puis partons à 10h direction Strasbourg. Ce dernier trajet de 30 minutes vers Strasbourg passe à une vitesse folle, nous empestons, nos odeurs de vagabonds envahissent tout le wagon du petit TER Alsace. Nous chantons. C’est la fin. Les paysages sont reconnaissables, on est chez nous.

Le trip est terminé. Bel et bien.

Cette aventure était tellement riche en émotions, tellement riche en chaleur humaine.
Nous avons su recréer notre propre communauté, toutes nos personnalités ont su merveilleusement bien se mêler pour créer un pot-pourri savoureux.

La team a su s’organiser pour survivre. Notre cri de guerre « mort aux lemmings » ne nous a finalement pas collé à la peau, fort heureusement. Il nous a donné du courage dans certaines situations délicates. Nous avons su profiter des difficultés pour trouver nos limites.

Seiler sammen, naviguons ensemble
Cette magnifique illustration signée Kevin est parfaite pour boucler notre périple norvégien
Pagayer en Laponie

Merci les lemmings pour cette aventure folle. Merci à vous chers lecteurs qui nous avez suivi nos aventures jusqu’au bout.
Qui sait, peut-être que la prochaine aventure se déroulera à nouveau à 8 ? Affaire à suivre 

4 petits mots sur “Pagayer en Laponie 14. Retour au bercail

  1. Je vous souhaite encore plein de belles aventures que nous suivrons avec le même bonheur. Alors merci Marion ! Merci pour tout ce que tu nous a fait partager. Merci pour toutes les émotions que tu as suscitées à travers tes photos et ton récit !

  2. Merci d’avoir partagé ce magnifique voyage et tous ces moments avec nous ! Tu m’as vraiment donné envie d’aller dans les pays nordiques. Je suis contente que votre retour se soit bien déroulé pas comme à l’aller ! J’avais pris l’habitude de suivre tes mises à jour, ça va me faire bizarre de me dire que le voyage est bel et bien finit pour moi aussi !

    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>